« Il était fatal que le problème d’identité de la France se pose un jour, car les fictions même érigées en dogmes d’État, ne peuvent forcer la réalité. Les vrais Niçois n’ont jamais eu de problèmes d’identité. Ils savent qui ils sont, d’où ils viennent, ce qu’ils veulent et ne veulent pas. Bien que Français administrativement, ils savent que malgré cette nationalité imposée à leurs ancêtres par la force et la fraude, ils sont Niçois d’abord, et dans leur esprit le Var est toujours une frontière; cette frontière morale résulte principalement du mépris et des injustices de tous ordres qu’ils subissent depuis l’annexion.

Depuis près de dix ans la L.R.L.N. fait inlassablement la promotion de notre histoire, souvent occultée, ou falsifiée, depuis 1860 et elle consolide ainsi l’identité niçoise. Nous comptons plus de huit mille adhérents et sympathisants et ceci s’avère très utile au jour - d’hui. La France qui traîne derrière elle un passé lourd de guerres, d’invasions, de trahisons, de sang et de colonialisme, voit sa fragile identité théorique s’effondrer par pans entiers et de plus en plus rapidement; qu’en restera-t-il dans dix ans? Les Niçois, qui n’ont jamais abandonné leur identité historique, la défendront davantage encore. Des catastrophes s’annoncent, nul ne peut l’ignorer, et Nice pourra être un bastion de résistance. Nous appelons donc nos nombreux amis à se rassembler et à créer des réseaux d’influence autour d’eux; dans un proche avenir, la réunion de ces forces vives revêtira une importance capitale.

Les Français qui vivent à Nice et naguère méprisaient les Niçois, réaliseront bientôt, que l’identité niçoise sera pour eux de beaucoup préférable à la nouvelle non-identité française qui s’annonce et dans laquelle ils ne se reconnaîtront plus. L’heure n’est plus à la division; il convient de rechercher les points communs, qui nécessairement existent entre gens de bon sens vivant côté à côté. Les Niçois ne sont pas une secte, ils n’ont jamais été repliés sur eux-mêmes, et s’ils défendent leur identité bec et ongle, c’est parce qu’elle a toujours été attaquée in justement et même niée. Les Français sont à la veille de perdre leur identité, et ils vont mieux comprendre notre détermination à conserver la nôtre.

L’extrême gravité de la situation nécessite impérativement l’union de tous les habitants de Nice, autour de valeurs anciennes, saines et solides: les nôtres se sont renforcées durant vingt-cinq siècles; revivifiées et expurgées des scories imposées par la décadence française, elles seront un rempart qui résistera à la déliquescence que nous voyons s’aggraver tous les jours. Si vous êtes conscient de cela, rejoignez-nous ».