Communiqué du 24 septembre 2009.  Nous sommes extrêmement surpris et choqué que la LICRA, association fondée jadis pour de louables motifs, cherche aujourd’hui du grain à moudre en accusant sans preuve les supporters Niçois et l’OGCNice de racisme. Ces allégations diffamatoires qui englobent un groupe humain déterminé dans sa globalité, ce qui précisément est constitutif de la définition légale du racisme, sont hautement condamnables. Elles rejaillissent non seulement  sur le sport niçois, mais sur notre ville, constamment et injustement critiquée et attaquée dans certains médias. Nice a toujours été une ville d’accueil, et en 1944, sans l’aide de personne, elle n’a pas attendu que la  LICRA existe,  pour chasser elle-même de ses murs, par un soulèvent populaire général, les idéologues racistes et leur armée qui l’occupaient. De tels propos sont donc inacceptables et il convient que ceux, qui qu’ils soient, qui diffament les Niçois et la jeunesse niçoise, sachent qu’ils ne pourront plus le faire impunément. Il entre dans les buts de notre association d’ester en justice pour défendre les intérêts moraux des niçois ; en conséquence,  et considérant qu’un  groupe de Niçois a été diffamé dans sa généralité  et sans preuves,  nous déposerons plainte du chef de diffamation, si le Club des supporters de l’OGNice, juge bon lui-même de le faire .